Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fogo-Cha de Caldeira

Publié le par Christelle Poletto

Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....
Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....

Le Pico de Fogo, le volcan, est entouré en grande partie, à l'ouest par une grande caldeira. C'est un terrain agricole fertile, qui "abrite" le village Cha de Caldeira. Détruit en grande partie par l'éruption de 2014. Si les villageois ont bénéficié lors de l'éruption de 1995 d'aides internationales, ils reconstruisent, à ce jour encore, sans aucune aide. Le gouvernement interdit à présent d'habiter la Caldeira, donc aucune subvention n'est plus allouée. Les villageois s'y sont toutefois réinstallés. Et reconstruisent peu à peu. Le forage qui alimentait la population en eau a été détruit en 2014. Seul un goutte à goutte, récolté à tour de famille, alimente naturellement le village aujourd'hui. Une pension se fait livrer en eau dessalée de Sao Filipe. Dans cette caldeira pousse une vigne magnifique, des caféiers, figuiers, pommiers, cognassiers, pêchers, grenadiers.... Fogo est un réservoir alimentaire, et "exporte" fruits et fromages vers Praia. Sur Fogo, le métissage est très marqué, et évoque le nom de Armand Montrond, bourguignon d'origine, réfugié en 1860, personnage légendaire, apprécié des locaux. Il a développé la culture du café, du vin, et a eu une progéniture en grand nombre, engendré des dizaines d'enfants aux yeux et cheveux clairs. Aujourd'hui, beaucoup de familles sur l'île portent son nom, et les petits blonds métissés, ou les yeux si clairs, sont autant de clins d'oeil à leur aieul légendaire....